Prévention de l’accrochage acoustique (effet Larsen)

L’accrochage acoustique ou effet Larsen concerne tout système de son. Dans ce type de système, l’utilisation de microphones sans fil présente un risque d’accrochage supérieur à celle des micros à fil, tout simplement en ce que les premiers permettent une liberté de déplacement autorisant les utilisateurs à passer devant les haut-parleurs. De plus, le sans fil utilise fréquemment des microphones unidirectionnels qui ne fournissent pas la même protection contre l’effet Larsen que les microphones de chant directionnels.

  • Prenez les mesures nécessaires pour limiter les déplacements des utilisateurs devant les haut-parleurs. Ces mesures incluent un temps de répétition suffisant, un marquage du plancher, le déplacement des haut-parleurs et d’autres options.

  • Baissez le son des haut-parleurs à proximité de l’utilisateur et compensez en augmentant le niveau sonore des autres. Dans la mesure du possible, déviez légèrement vers l’extérieur les haut-parleurs les plus proches de l’utilisateur du micro sans fil.

  • Rapprochez le microphone des lèvres de l’interprète et baissez le gain audio de l’émetteur. Ceci permet de maintenir le niveau de sa voix au niveau du système de son tout en réduisant le gain, source d’accrochage acoustique.

  • Si ce dernier est imputable à un émetteur de poche et à un micro-cravate, optez plutôt pour un microphone directionnel.

  • Essayez de changer le type de microphone ou de capsule. Les caractéristiques des microphones varient et il arrive qu’un modèle spécifique soit moins sensible à l’accrochage dans une situation donnée.

  • Assurez-vous de régler le gain du système en fonction de l’application. Dans les cas où le niveau de pression acoustique est élevé, si on augmente trop le réglage du gain, il y a présence de risque de saturation des circuits susceptibles d’augmenter d’autant l’effet Larsen.

  • La plupart des techniques normales de réduction de l’accrochage acoustique se révèlent efficaces dans le cas des microphones sans fil. L’augmentation des risques d’accrochage dans le contexte du sans fil exige une connaissance de ces techniques tout comme leur mise en application.