Sélection des microphones pour le sans fil

Aucun type de microphone ne convient à toutes les situations. La taille, la forme, la qualité acoustique, les caractéristiques et autres spécificités varient grandement d’un microphone à l’autre. Dans certains cas, il faut dissimuler le microphone, alors que dans d’autres cela n’est pas nécessaire ni même souhaitable. Les préférences personnelles entrent également en ligne de compte. Les interprètes et les présentateurs ont tendance à préférer un type ou un modèle de microphone. Le temps passé à sélectionner le microphone idéal sera à coup sûr rentabilisé à chaque utilisation.

La première décision consiste à sélectionner un émetteur à main ou un émetteur de poche. Ces derniers comprennent à la fois une capsule de microphone et un émetteur radio réunis dans un seul boîtier et ressemblent extérieurement à des microphones de chant à fil. Les émetteurs à main constituent généralement un choix judicieux pour les spectacles, les interviews live et lorsque l’émetteur passe d’une personne à l’autre. Certains interprètes ont l’habitude de régler le volume et la qualité sonore de l’audition en rapprochant ou éloignant le microphone de leur bouche. Dans ce cas un émetteur à main est à privilégier. Bien entendu, ce type de modèle peut être monté sur un pied de micro classique.

Les émetteurs de poche fonctionnent quant à eux avec des microphones externes et disposent d’une flexibilité et d’une adaptabilité supérieures à celles des émetteurs à main. Certains chanteurs portent un micro serre-tête avec un émetteur de poche, afin d’avoir les mains libres pour jouer d’un instrument ou pour danser. On utilise parfois ces émetteurs de poche avec les microphones pour instruments de musique et autres types de microphones ou prises de son spécialisés. La plupart du temps, néanmoins, les émetteurs de poche s’utilisent avec des microphones miniatures fixés sur les vêtements ou dissimulés à proximité de la bouche. Cette solution se retrouve fréquemment dans les journaux télévisés, les productions cinématographiques ou télévisuelles et autres applications similaires.

Les systèmes sans fil ont recours à deux types de microphones : les microphones dynamiques et les microphones à condensateurs électret. Les microphones dynamiques comportent une capsule magnétique qui convertit le son en signaux électriques, le processus inverse de celui des haut-parleurs qui transforment l’énergie électrique en énergie acoustique. Les microphones dynamiques présentent plusieurs avantages : solidité, fiabilité et sonorité « chaude » appréciée de nombreux chanteurs.

Les microphones à condensateur électret présentent une capsule composée d’une fine membrane reliée à un circuit électronique. Sous la pression sonore, cette membrane vibre et le circuit électronique convertit ces vibrations en signal électrique reconnaissable. Les microphones à condensateur se caractérisent par une réponse en fréquence plate et étendue, et une clarté sonore rarement retrouvée avec un microphone dynamique. Leur miniaturisation permet de les utiliser comme micros-cravates.

Les microphones dynamiques ou à condensateurs sont conçus pour un fonctionnement directionnel ou omnidirectionnel. Les microphones directionnels captent plus efficacement le son à partir d’une direction donnée. Une caractéristique utile lors des prises de son à grande distance ou pour réduire les sons parasites. Les microphones omnidirectionnels captent quant à eux le son de manière homogène d’où qu’il vienne. Cela s’avère souvent pratique, en particulier pour les micros-cravates qui ne peuvent être installés directement en face de la bouche.

Les microphones de chant directionnels, utilisés avec des émetteurs à main, sont soit de type dynamique soit de type à condensateur. Il arrive souvent qu’un système sans fil ne soit offert qu’avec un type d’émetteur à main ou un type de capsule de microphone, habituellement dynamique. Les systèmes haut de gamme disposent soit de capsules dynamiques, soit de capsules à condensateur. Les microphones dynamiques ont une sonorité chaude et douce, tandis que les microphones à condensateur offrent une réponse en fréquence plate plus étendue et une clarté supérieure. Avant de sélectionner un système sans fil à main, il faut l’écouter très attentivement pour s’assurer qu’on apprécie sa sonorité. Le choix est avant tout une affaire de goût, comme pour les microphones de chant à fil.

Les émetteurs de poche, munis de connecteurs, peuvent se brancher sur divers types de microphones. Dans bien des cas, on choisit un micro-cravate, directionnel ou omnidirectionnel. Comme les microphones à condensateur ont tendance à être beaucoup plus petits que les microphones dynamiques, aucun micro-cravate moderne n’est équipé de capsule dynamique. Les micros-cravates omnidirectionnels sont généralement plus petits et moins chers que les mêmes modèles directionnels.

Ces microphones fonctionnent bien dans la plupart des contextes, d’où leur grande popularité. Sauf dans les contextes très bruyants, ce type d’appareil facile d’utilisation fournit une excellente sonorité. L’utilité des micros-cravates se justifie en cas d’accrochage acoustique potentiel, de fort bruit d’ambiance ou lorsque la réverbération ou l’écho compliquent la prise de son. Néanmoins, ils ont tendance à changer la qualité et le niveau sonores si l’utilisateur tourne la tête.

Un micro serre-tête offre une excellente protection contre le bruit d’ambiance, sans les inconvénients des microphones directionnels courants. Ces micros serre-tête intègrent une capsule directionnelle qui permet d’éliminer efficacement le bruit extérieur. Ce microphone présent aussi l’avantage d’être près de la bouche, réduisant le gain et, par conséquent, le bruit extérieur. En outre, le micro étant porté sur la tête et non sur le corps, on évite les changements de qualité sonore lorsque l’utilisateur tourne la tête.

On utilise fréquemment les microphones pour la prise de son des instruments comme le saxophone, les trompettes, les anches et les guitares acoustiques. Pour installer les micros sur les instruments, on dispose d’adaptateurs spéciaux. Le niveau sonore élevé des cuivres conduit à opter pour des microphones suspendus particulièrement résistants.

Les émetteurs de poche s’associent à de nombreux types de microphones. On emploie souvent les microphones de surface, lesquels améliorent sensiblement l’intelligibilité lors d’un renforcement sonore et dans une salle de conférence, avec des émetteurs de poche pour éviter d’avoir à installer des câbles inesthétiques et peu pratiques. De la même façon, on a recours à ce type d’émetteur pour les microphones de podium en col-de-cygne, éliminant les câbles voyants et éventuellement dangereux.

De fait, la plupart des microphones classiques s’emploient avec le sans fil, grâce à l’usage d’un simple câble adaptateur. Parmi eux : les microphones de chant dynamique ou à condensateur alimentés par pile ou les microphones de podium ou les microphones canon (en ligne). Néanmoins, les microphones à condensateur qui requièrent une alimentation externe (fantôme) ne peuvent pas fonctionner directement avec les émetteurs de poche.